top of page
Rechercher
  • apsophrologiehaill

La sophrologie, l'ennemie du stress

Dernière mise à jour : 28 mars 2022

L'une des principales raisons de pratiquer la sophrologie est le stress. Pourquoi ? le stress fait partie intégrante de notre vie mais pas forcément en bien. Il est donc utile d'apprendre à maitriser une méthode permettant de gérer le "mauvais" stress,

Vous l'avez deviné !! cette méthode, c'est la Sophrologie.




Connaissez-vous bien le stress qui vous envahit face une situation ? pour combattre son ennemi, il faut d'abord bien le connaître; pour cela il faut comprendre comment il arrive à vous nuire. De cette manière, vous parviendrez à le terrasser. Bon là je vous ai établi un véritable plan de bataille !!! ATTAQUONS…..


-Le stress, cet ennemi qui vous veut du bien

-La sophrologie au service des stressés

 


Le stress, cet ennemi qui vous veut du bien


La définition du stress


C'est un endocrinologue Hans Selye qui a donné le premier la définition du stress comme étant une réaction reflexe de notre organisme devant un événement épuisant, dangereux ou angoissant.

Le corps indifféremment de la maladie et des conditions négatives auxquelles il peut être exposé réagit toujours de la même manière, il s'adapte, on parle du syndrome général d’adaptation qui évolue selon 3 phases.

  • La première phase est la phase d’alarme qui est une réaction naturelle de l’individu confronté à une situation ou une émotion intense. Notre psychisme évalue la situation et notre corps met en action des ressources se tenant prêt à attaquer ou à fuir, de ce fait l’organisme par le biais des glandes surrénales libère de l’adrénaline. La fréquence cardiaque, la tension artérielle, la température, le niveau de vigilance en autre augmentent.

  • Une deuxième phase, une phase de résistance se met en place lorsque l’élément stressant continue dans la durée. L’organisme continue à mobiliser ses ressources pour trouver un équilibre physiologique, l’adrénaline continue d’augmenter en amplifiant ses effets, une autre hormone est libérée le cortisol, les réserves énergétiques de l’organisme commencent à disparaitre conduisant l’individu à résister entrainant comme conséquences des maux de tête, fatigue, anxiété, troubles digestifs….

  • Dans le cas où la phase de résistance continue dans le temps, l’organisme ne parvient plus à retrouver un état normal conduisant à l’apparition de troubles comme la dépression. L’individu atteint une phase d’épuisement pouvant être fatale, provoquant une baisse du système immunitaire. L’excès à long terme d’adrénaline et de cortisol causent des problèmes cardiaques, digestifs, des troubles de la mémoire, dépression voire burn-out.

Le stress est-il toujours mauvais ?


Le stress n’est pas toujours mauvais car il existe du bon stress, un stress positif qui provoque une poussée d’adrénaline pour faire face à la situation présente en concentrant notre énergie vers une action rapide et efficace. Oui face à un lion en pleine savane, quelle serait votre réaction ? fuir ou attaquer donc merci le STRESS. C’est une réaction tout à fait normale et essentielle pour l’homme. Selon les personnes, ce bon stress favorise la motivation et aide à mieux se préparer à un événement, tout dépend de la manière dont le stress est perçu par la personne. Le bon stress n’est présent que sur une courte période laissant chez la personne dés sa disparition un sentiment de satisfaction.

Par contre le stress est négatif lorsque l’individu fait face longtemps et de manière répétée à un danger physique ou psychique. L’énergie émise prend la forme d’un débordement d’émotions au lieu d’une action ce qui entraine des conséquences physiques, émotionnelles, mentales et comportementales néfastes pour notre santé. (Là non je ne remercie pas le stress qui me pourrit la vie)


La sophrologie au service des stressés


La sophrologie est une thérapie naturelle qui permet aux personnes stressées d'acquérir des techniques pour mieux gérer leur stress. Par le biais de la respiration, vous parviendrez à vous détendre vous permettant de diriger votre attention vers des émotions positives puis vers des actions positives.

Une étude réalisée en 2013 [1] sur des étudiants en kinésithérapie a montré que la sophrologie avait des effets bénéfiques sur la gestion du stress. Divisés en deux groupes, les étudiants ayant suivi des séances de sophrologie ont montré un niveau de stress moindre lors d'examens que le groupe n'ayant pas effectué de séances de sophrologie.


Donc l'ennemi de mon ennemi est mon ami, pour cette raison, je vous invite à vous tourner vers la sophrologie apportant de nombreux bienfaits face au stress.

Pour rappel : La pratique de sophrologie est une pratique complémentaire qui ne remplace en aucun cas un suivi médical par votre médecin traitant ou un spécialiste.

[1] Fiorletta, P., Ganic, A., Royer, A., & Grosjean, V. (2013). Mesure des impacts de la sophrologie caycédienne® sur le stress. Kinésithérapie, la Revue, 13(142), 34-40.



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page